Italie : l’État va rembourser 10 % des achats effectués par carte bancaire

 

En Italie, l’Etat a décidé de rembourser, à compter du 1er décembre 2020, les achats effectués par tous ses habitants de plus de 18 ans. A condition de payer obligatoirement par carte bancaire et d’utiliser celle-ci au moins dix fois sur le mois.

4 entreprises sur 10 pas loin de la faillite

L’Etat italien a décidé de jouer les pères Noël en cette période de crise sanitaire et économique. A compter du 1er décembre, il va rembourser à hauteur de 10% tous les achats effectués par carte bancaire dans les magasins, les additions dans les restaurants ou les factures des artisans. Mais le remboursement maximum s’établit à 150 euros, soit 300 euros pour un couple. Ainsi, au-delà de 1 500 euros, l’État ne rembourse plus rien. Pour bénéficier de ce système de cashback, il faut remplir certaines conditions. Le consommateur doit avoir au moins dix-huit ans et résider obligatoirement en Italie. Il doit aussi effectuer dix achats par mois et uniquement dans les commerces, pas en ligne.

A travers cette initiative, le gouvernement italien souhaite d’abord relancer la consommation avant les fêtes car la « situation est très difficile pour les commerçants, 4 entreprises sur 10 sont actuellement en faillite virtuelle ». Ensuite, il veut lutter contre l’évasion fiscale, en poussant les Italiens à payer davantage avec des moyens traçables et non plus en liquide. Selon une récente étude de l’ONG britannique Tax Justice Network, l’évasion fiscale est évaluée à plus de 12 milliards d’euros chaque année. La majeure partie de cet argent manquant proviendrait des multinationales qui placeraient leur argent dans des pays où ils sont peu ou pas taxés.

Une initiative qui coûtera 3 milliards d’euros

Le système sera prolongé à partir de janvier 2021. Jusqu’en juin 2022, les Italiens pourront recevoir jusqu’à 150 euros tous les semestres. Mais il faudra pour cela réaliser 50 paiements avec sa carte. Il y aura également un super bonus : 1 500 euros à distribuer chaque semestre aux 100 000 personnes qui auront réalisé le plus grand nombre de transactions.

Lors de l’élaboration de cette opération, le gouvernement avait évalué son coût à 3 milliards d’euros. Avec le « préambule » pour les fêtes, l’addition pourrait atteindre, voire dépasser, les 4 milliards d’euros. Pour participer à l’opération, il suffit de s’inscrire sur l’application de l’administration publique italienne et indiquer son numéro de carte bancaire, puis transmettre son IBAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.