Black Friday 2020 : deux Français sur trois ont prévu faire des achats

 

Malgré la crise sanitaire, deux Français sur trois se déclarent intéressés par le Black Friday, selon une étude de Strategy&PwC. Ces consommateurs ont prévu d’y consacrer un budget moyen de l’ordre de 245 euros. Une enveloppe en légère hausse par rapport à 2019.

Les millennials ont anticipé leurs achats

À quelques jours du Black Friday, reporté au vendredi 4 décembre à la demande des fédérations de commerçants, Strategy& PwC, l’entité de conseil en stratégie de PwC France et Maghreb, révèle les résultats de son étude réalisée du 3 au 6 novembre sur les intentions d’achat des Français pour cette édition 2020. Malgré la crise sanitaire, deux Français sur trois se déclarent intéressés par le week-end du Black Friday, si l’on en croit cette enquête. Un chiffre néanmoins en baisse de 10% par rapport à 2019 en raison du contexte de prudence en matière de dépenses.

Mais le budget moyen, lui, devrait grimper de 5% pour atteindre 245 euros. Les hommes de 35-54 ans pourraient même dépenser 310 euros. En moyenne, 56% des consommateurs ont déjà planifié leurs achats. La proportion atteint 70% chez les millennials (18-34 ans). À l’inverse, les 55 ans et plus sont plus enclins aux achats impulsifs et attendent la dernière minute pour se renseigner sur les offres.

Un tiers des intentions vers les cadeaux de Noël

Alors que les commerces physiques non-essentiels doivent rouvrir début décembre si les conditions sanitaires le permettent, les consommateurs prévoient de profiter du Black Friday pour faire aussi une partie de leurs achats de Noël. Plus d’un tiers (35%) des intentions d’achat concernent ainsi des cadeaux de Noël, selon l’étude de Strategy&PwC. En outre, les catégories d’achats prioritaires restent l’électronique et les vêtements pour adulte, plébiscitées par deux consommateurs sur cinq. Un Français sur cinq recherche par ailleurs des vêtements et jouets pour enfants, ainsi que de l’ameublement ou de la décoration.

Une bonne part à distance

« Il s’agit de biens de consommation durable, festifs, des cadeaux qui montrent que les Français ont envie de se faire plaisir. Ce sont des catégories toujours privilégiées durant les opérations de Black Friday. Avec une incidence supplémentaire liée à ce que l’on vit », souligne Pascal Ansart expert des secteurs des biens de consommation et de la distribution au sein de Strategy&PwC. En outre, sans surprise, la plus part des achats se feront en ligne, environ 70% des dépenses, soit 10 points de plus qu’en 2019. Le « click and collect», en très forte hausse cette année et recommandé récemment par le gouvernement, devrait connaître un boom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.