Homéopathie: Test-Achats parle d’une «tromperie», sous l’appellation « médicaments »

Un remède omeopathique

L’association belge de défense des consommateurs Test-Achats ne considère pas les produits homéopathiques comme des « médicaments ». Pour elle, il s’agit d’une vaste tromperie étant donné que l’efficacité de ces remèdes homéopathiques n’a jamais été prouvée.

Des pseudos « médicaments » qui nous « trompent »

Ce mercredi, alors que la Commission de transparence de la Haute autorité de santé rend un avis provisoire, le débat scientifique sur l’efficacité des médicaments homéopathiques est relancé de plus bel. Parmi les détracteurs des médicaments homéopathiques, figure l’organisation belge de défense des consommateurs Test-Achats. Cette association estime que les produits homéopathiques, vendus sous l’appellation de « médicaments », « trompent » les consommateurs. Selon elle, c’est une désignation qui leur confère « une aura de crédibilité qu’ils ne méritent pas ».

Leur efficacité n’est pas prouvée

Si Test-Achats a une telle opinion des médicaments homéopathiques, c’est qu’elle en a testés au moins 55 et le résultat est totalement médiocre. L’étude a établi que  84 % de ces pseudos médicaments sont d’« utilité contestable » et 16 % « à déconseiller ». C’est pourquoi, l’organisation de défense des consommateurs juge qu’« Il est inacceptable que les produits homéopathiques et les traitements traditionnels à base de plantes soient vendus en pharmacie en tant que « médicaments » sans que leur efficacité ne soit prouvée ». Elle regrette, en outre, que tous les médicaments ne soient pas soumis  « aux mêmes exigences d’efficacité, de sécurité et de qualité » pour être commercialisés, comme les exigences sont généralement « plus sévères pour les médicaments classiques que pour les médicaments homéopathiques ».

Test-Achats demande en outre le déremboursement des produits homéopathiques qui bénéficient d’un remboursement de 15 voire de 30% par l’Assurance maladie. Un avis provisoire de la Commission de transparence de la Haute autorité de santé est attendu ce mercredi et un avis définitif au mois de juin.

L’homéopathie, une méthode controversée

Inventée en 1796 par le médecin allemand Samuel Hahnemann, l’homéopathie consiste à diluer très fortement des substances qui, si elles étaient concentrées, provoqueraient des symptômes similaires à ceux rencontrés par le patient ou malade.

Plus de deux siècles après sa naissance, l’homéopathie n’est toujours pas considérée comme un traitement par les scientifiques. Son efficacité est contestée et ses méthodes jugées controversées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.