Santé : La Haute Autorité émet une recommandation « défavorable » sur le remboursement de l’homéopathie

 

La Haute Autorité de Santé (HAS) a émis ce jeudi un avis préliminaire défavorable sur le remboursement des produits homéopathiques par l’assurance maladie. Elle explique qu’aucune étude sérieuse n’a encore démontré, à ce jour, l’efficacité de l’approche homéopathique.

Dix jours pour formuler des observations écrites

Très attendu par les parties, l’avis provisoire de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur l’homéopathie est tombé ce jeudi, comme un signal négatif pour les fabricants. En effet, la HAS a donné un avis défavorable au maintien du remboursement des produits homéopathiques par l’assurance maladie. Elle indique dans son évaluation que jusqu’ici « Aucune étude n’a démontré la supériorité en termes d’efficacité (…) de l’approche homéopathique par rapport à des traitements conventionnels ou au placebo ». La récommandation a été transmise aux laboratoires pour entamer la phase contradictoire.

Les trois fabricants que sont Boiron, Lehning et Weleda ont maintenant dix jours à compter de la réception du projet d’avis pour formuler leurs observations écrites ou demander à être entendus par la Commission de Transparence (CT). Celle-ci dispose alors d’un délai de quarante-cinq jours pour donner suite aux demandes d’audition. Quant à l’avis définitif, il est prévu en juin prochain.

Les laboratoires dénoncent une violation du secret de la procédure

Alors que cet avis provisoire est un mauvais signal, les laboratoires concernés (dont Boiron qui a confirmé la mauvaise nouvelle ce vendredi), se plaignent de la façon dont il a été donné. Ils ont dénoncé une fuite dans la presse des conclusions de cet avis de la HAS, lequel était censé rester confidentiel. Un journaliste de Franceinfo aurait appelé le laboratoire Boiron jeudi 16 mai vers 10 heures pour lui annoncer qu’il connait déjà les conclusions de la CT. Quelques minutes après, le journal Le Monde lui aussi divulguait la nouvelle, alors que les fabricants attendaient toujours la réception de cet avis. « Le fait qu’un média puisse être informé de la teneur de cet avis confidentiel constitue une violation du secret de la procédure d’évaluation en cours, remettant potentiellement en cause sa régularité », a déploré Boiron, qui avait suspendu son cours de Bourse ce jeudi, en prévision de cet avis défavorable sur un produit qui génère 60% de son chiffre d’affaires.

A lire aussi : https://www.actuinfos.fr/2019/05/15/homeopathie-test-achats-parle-dune-tromperie-sous-lappellation-medicaments/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.