Vent de panique au Mont-Saint-Michel

Ce week-end, touristes et habitants du Mont-Saint-Michel ont du être évacués en urgence, après qu’un homme de 36 ans a menacé de s’en prendre aux forces de l’ordre présentes pour assurer la sécurité sur le site. 

Dimanche dernier, un homme âgé de 36 ans a publiquement menacé de s’en prendre à des policiers présents sur le célèbre site du Mont-Saint-Michel, situé en Normandie.

Ces menaces ont donné lieu à une évacuation complète du site, qui, chaque week-end, attire des milliers de touristes. Depuis que la France est en état d’alerte à cause de lourds attentats survenus sur son sol, la présence policière et militaire s’est fortement renforcée sur tout le territoire. Pendant plusieurs heures, le Mont-Saint-Michel était inaccessible. Les touristes déjà présents sur le site ont du rester confinés dans leurs hôtels respectifs.

Le suspect, lui, est resté en fuite jusqu’en début de soirée. Vers 23h30, il a été interpellé à Caen par les forces de l’ordre, à 130 km de Mont-Saint-Michel. Très rapidement, la piste terroriste a été écartée. Une enquête de flagrance pour menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte dimanche après-midi.

Un homme de 36 ans a été arrêté par la brigade anti-criminalité (BAC) de Caen vers 23h30, après s’être vanté auprès d’un témoin d’avoir provoqué l’évacuation du site touristique normand. L’auteur présumé des menaces ne portait pas d’arme sur lui, et a été placé en garde-à-vue à la section de recherches de Caen. Au cours de son audition, il a affirmé être l’auteur des menaces contre les forces de l’ordre, ce que les enquêteurs doivent encore confirmer.

Le suspect risque jusqu’à 5 ans de prison.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.