Wambrechies : terrible dénouement

Ce week-end, la petite ville de Wambrechies, située à au Nord de Lille, était sous le choc. Le corps sans vie de la petite Angélique Six, disparue depuis mercredi dernier, a été retrouvé dans une zone boisée. Un homme, déjà condamné pour agression sexuelle, a avoué le meurtre. 

Tout avait commencé la semaine dernière. Angélique Six, une adolescente de 13 ans, avait laissé un mot sur la table à manger familiale. Elle devait retrouver des amies dans un petit parc non loin de chez elle, et rentrer. Mais la petite fille n’est jamais rentrée. La famille avait écarté l’hypothèse d’une fugue et la disparition a rapidement été jugée “inquiétante” par les policiers.

Depuis qu’elle avait été portée disparue, policiers et habitants de Wambrechies travaillaient main dans la main pour la retrouver. Dimanche, une énième battue était prévue. Mais dans la matinée, cette dernière a été annulée. Et pour cause. Le corps d’Angélique a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche.

Les terribles angoisses ont été remplacées par l’incompréhension et la colère. En effet, un homme d’une quarantaine d’année a été arrêté samedi soir, et est vite passé aux aveux. Son nom est inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles. Cet homme, père de famille, n’avait pas fait parlé de lui depuis 2000, année où il a commis son dernier méfait.

Le témoignage d’un jeune garçon a permis de remonter jusqu’au suspect. En effet, le garçon a expliqué avoir vu Angélique suivre un homme, qu’elle semblait vraisemblablement connaitre. Les enquêteurs ont vite remonté la piste d’un ancien criminel, déjà inscrit au fichier des délinquants sexuels. L’homme est rapidement passé aux aveux, en expliquant avoir conduit Angélique chez lui. Il explique également avoir tenté de violer la jeune fille, mais cette dernière se serait débattue. Il finit alors par l’étrangler, et se débarrasse de son corps dans une zone boisée de Quesnoy-sur-Deûle, non loin de Wambrechies.

Alors que la tristesse et l’incompréhension ont envahi les habitants de la petite ville, la colère est également très présente. En effet, l’opinion publique ne comprend pas comment un homme, déjà condamné pour agression sexuelle et père de famille, a pu être laissé en liberté et au contact de jeunes filles et garçons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.