Macron veut plus d’expulsions

Dans son interview télévisée, accordée dimanche 15 octobre, Emmanuel Macron, le Président de la République, a avoué que l’état avait des problèmes avec l’immigration clandestine.

Comme le résument au mieux les journalistes du Figaro, il s’agit peut-être de la sortie la plus virulente d’un présidente de la république française en exercice, envers les migrants.

Si Nicolas Sarkozy savait avoir des mots durs et choquer certains, afin de mieux séduire d’autres, il avait fini, une fois élu président de la république, par mettre de l’eau dans son vin et par rendre son vocabulaire plus “présidentiable”.

Bien sûr, Emmanuel Macron n’as pas employé de mot déplacé, ni ne s’est voulu provocateur, mais ses propos en eux-mêmes en disent long : la France connait une pression migratoire trop lourde et les autorité peinent, par manque de volonté ou de pouvoir, à reconduire les personnes censées être expulsées.

En occurrence, c’est sur les clandestins délinquants, que le leader de la Franc en Marche s’est exprimé. Des déclarations qui ont fait couler beaucoup d’encre :

“Je veux être ici intraitable. Toutes celles et ceux qui, étant étrangers en situation irrégulière, commettent un acte délictueux, quel qu’il soit, seront expulsés. […] Dès les prochains jours, nous prendrons des dispositions d’organisation, mais cela signifie que l’on doit aussi être plus efficaces dans nos politiques de reconduite.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.