L’Assurance-maladie constate une augmentation des accidents du travail

Selon le dernier bilan de l’Assurance-maladie annoncé le 6 octobre, le taux des accidents du travail a augmenté de 0,6 % en 2019. Le bilan a également souligné les causes et les conséquences des accidents du travail ainsi que le changement progressif de ce phénomène lors de ces deux dernières années. 

Les accidents du travail ont connu récemment une hausse selon la déclaration publiée par l’Assurance-maladie mardi 13 octobre. Une augmentation de 0,6% après un accroissement de 2,9%  en  2018. L’assurance-maladie a indiqué que le résultat n’est pas la même et diffère d’un secteur à un autre. Entre les deux dernières années, le secteur des travaux publics a connu une baisse des accidents de 0,3 %. Les secteurs non alimentaires tel que les industries du papier, du bois et du textile ont également connu une diminution de sa accident du travail de 1%.

Cependant, le secteur tertiaire, qui relève du commerce à l’administration, semble être le plus touché par rapport aux autres. Une croissance d’environ 4% au niveau des accidents du travail. Cette croissance concerne plus spécifiquement les transports, les activités immobilières, les services aux entreprises, ainsi que l’éducation et la santé. Les transports ont connu cette année une augmentation particulière due aux changements climatiques réguliers, « concentrée sur les mois d’hiver et les régions les plus touchées par les intempéries », souligne l’Assurance-maladie.

Les raisons liées aux accidents du travail changent d’un secteur à un autre. Il est prouvé que 23,8% des accidents sont dus à un mouvement de corps, 18,3% sont liés à une manipulation d’objet. Ce sont souvent les conditions difficiles de travail qui mènent à des accidents mais également d’autres facteurs liés au comportement tel que le manque de vigilance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.