Wimbledon : Un choc en demi-finale entre Roger Federer et Rafael Nadal ce vendredi

 

Un mois après Roland-Garros et onze ans après leur légendaire finale à Londres gagnée par l’Espagnol, Roger Federer et Rafael Nadal se retrouveront ce vendredi pour l’une des demi-finales de Wimbledon. En conférence de presse, mercredi, les deux joueurs se sont renvoyé des amabilités. Mais demain, il ne sera pas question de brosser l’adversaire dans le sens du poil.

Tombeurs du Japonais Nishikori (4-6, 6-1, 6-4, 6-4 en 2h36) et de l’Américain Sam Querrey (7-5, 6-2, 6-2), en quarts de finale de Wimbledon, Roger Federer et Rafael Nadal se retrouveront ce vendredi pour un autre choc. Celui-ci aura lieu un mois après Roland-Garros et onze ans après leur légendaire finale à Londres gagnée par l’Espagnol. Du point de vue des statistiques, Rafael Nadal part favori car il compte 24 victoires contre 15 pour le Suisse. Mais quand deux légendes croissent le fer, il est toujours difficile de pronostiquer juste. Les concernés le savent d’ailleurs.

Que la météo ne s’en mêle pas

En conférence de presse ce mercredi, Roger Federer est revenu sur la défaite à Roland-Garros. «A Roland-Garros, dit-il, les conditions étaient différentes. Il y avait tellement de vent, le jour du match. C’était de la folie. Je n’ai pas entendu dire que ce serait la même chose vendredi. J’espère que non, même si ça pourrait être drôle.». De son côté, Rafael Nadal admet que le contexte n’est plus le même aujourd’hui : « Difficile de dire, si je peux m’appuyer sur ma victoire contre Roger à Paris (en demi-finale) C’est probablement mieux d’avoir cette victoire mais d’un autre côté, la situation est complètement différente. Jouer sur l’herbe ou sur la terre battue est probablement le plus grand changement que l’on peut connaître dans le tennis.», a affirmé l’Espagnol.

« Je ne sais pas si mon niveau d’aujourd’hui est supérieur à celui d’il y a quelques années »

Avec le temps, les deux glorieux tennismen ont appris à se connaitre, à apprécier les qualités et les faiblesses de l’autre. Toutefois, chacun s’améliore au fil des ans et les certitudes peuvent vite s’effriter. Le Suisse pense d’ailleurs que Rafael Nadal «s’est tellement amélioré au fil des ans sur cette surface. Ça fait longtemps que nous n’avons pas joué l’un contre l’autre sur gazon. Il a modifié sa façon de jouer. Il sert différemment. Il remporte désormais plus de points gagnants sur son service. C’est impressionnant de voir à quel point il est resté en bonne santé. Onze ans après, on est toujours là.». Le majorquin ne dit pas autre chose : «Aujourd’hui, je sers mieux qu’il y a onze ans. Je frappe mieux le revers, peut-être mieux les volées. Mais, je ne sais pas si mon niveau d’aujourd’hui est supérieur à celui d’il y a quelques années. Je ne peux probablement plus jouer 20 semaines par année, alors je dois faire attention à ma programmation afin d’être très compétitif chaque fois que je suis sur le terrain.», concède-t-il.

Un spécialiste de la terre battue contre le meilleur joueur de l’histoire sur cette surface 

Rafael Nadal se dit en outre « excité » à l’idée de « jouer à nouveau » contre son plus grand rival. Ce dernier s’attend à ce que le match soit dur car « Rafa peut vraiment battre n’importe qui sur n’importe quelle surface. Ce n’est pas seulement un spécialiste de la terre battue, mais ça, nous le savons.». L’Espagnole s’attend également « à jouer contre le meilleur joueur de l’histoire sur cette surface ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.