Commerce : Donald Trump menace à nouveau le vin français

 

Lundi 10 juin, Donald Trump a laissé entendre qu’il pourrait bientôt taxer davantage le vin français. La raison : la France prélève de lourdes taxes douanières, alors que les Etats-Unis facilitent les choses aux vins français en n’appliquant que des tarifs douaniers bas. Pour le président américain « Ce n’est pas juste » et il faut « faire quelque chose pour [rééquilibrer] ça ».

Un grand écart entre les taxes américaines et françaises

Après avoir presque convolé en justes noces avec Emmanuel Macron la semaine dernière lors de la commémoration du D-Day, Donald Trump envisage frapper de plein fouet la filière viticole française. Il a laissé entendre ce lundi qu’il pourrait décider de taxer davantage le vin français pour faire jeu égal avec l’Hexagone. « La France taxe beaucoup le vin américain et nous taxons peu le vin français. Ce n’est pas juste, nous allons faire quelque chose », s’est-il plaint.

Cette déclaration rappelle évidemment celle de novembre 2018. Le président américain avait affirmé que « La France rend les choses très difficiles pour vendre du vin américain en France et prélève de lourdes taxes douanières, alors que les Etats-Unis facilitent les choses aux vins français et n’ont que des tarifs douaniers bas. Ce n’est pas juste, il faut que ça change ! ».

Soulignons que les taxes sur le vin sont effectivement plus importantes en Europe (de 11 à 29 cents la bouteille, en fonction du vin et du degré d’alcool) qu’aux Etats-Unis (entre 5,3 et 14,9 cents par bouteille). Pourtant cette taxation n’a pas empêché les producteurs de vin américains d’augmenter sensiblement le volume de leurs exportations puisqu’« en France les importations de vin américain ont augmenté de 200 % entre 2007 et 2018 ».

« les Etats-Unis restent un marché important. »

Les menaces de Donald Trump inquiètent les producteurs de vin français, dont les Bordelais qui fournissent 22 % des volumes de vin français. En 2018, ils ont exporté quelque 26 millions de bouteilles aux Etats-Unis pour une valeur de 279 millions d’euros. Pour Jérôme Faugère, président de la maison de négoce J.J Mortier à Bordeaux, « ce serait extrêmement gênant et pénalisant si Donald Trump passait à l’acte, car les Etats-Unis restent un marché important. ». Les répercutions seraient d’autant plus lourdes que les  marchés chinois et français sont actuellement en panne alors que le marché américain se porte plutôt bien.

Si Donald Trump met à exécution ses menaces, les « importateurs peuvent être tentés de ralentir un peu leurs achats, ne sachant pas si dans quelques mois les taxes sur les vins français seront plus importantes ou pas. », fait savoir Jérôme Faugère.

Cette mesure qui inquiète fortement la France, devrait également donné des insomnies au reste de l’Union Européenne, en crise avec les Etats Unis depuis plusieurs mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.