Avis TripAdvisor négatifs : corriger son e-réputation

Des avis négatifs sur TripAdvisor peuvent détériorer sur le long-terme la réputation d’un établissement. Hôtels, restaurants, commerces, artisans. Tous sont victimes de l’impact de ces avis de consommateur, souvent hautement subjectifs, parfois téléguidés par la concurrence. Des sociétés proposent des stratégies pour restaurer la confiance des clients internautes.

Quand les avis négatifs injustifiés s’accumulent sur TripAdvisor (ou d’autres sites d’avis de consommateurs), la tentation est forte pour le gérant de se substituer aux clients et de rectifier lui-même sa e-réputation. Une mauvaise solution qui s’avère quasiment toujours inutile, et le plus souvent contre-productive. En cas d’attaques, il est indispensable de recontruire en profondeur l’image en ligne de l’établissement plutôt que de tenter de bricoler à son avantage une réalité hostile.

La e-réputation doit être conçue comme un environnement global, dont les avis de consommateurs ne sont pour de nombreux professionnels que la partie visible. Pour être crédible et attirer de nouveaux clients, une entreprise doit bâtir une stratégie à 180 degrés. Une stratégie incluant bien sûr le site Web et les réseaux sociaux, mais qui valorise surtout la publication et le référencement de contenus multi-canaux favorables et informatifs. Autant de contre-arguments de poids face aux avis négatifs trouvés sur TripAdvisor.

C’est l’approche favorisée par la société Nativiz, une start-up spécialisée en optimisation de la e-réputation des entreprises. En se basant sur une méthodologie importée des Etats-Unis, Nativiz offre à ses clients des stratégies e-réputation clés en main pour améliorer et enrichir leur image en ligne, tout en contrant en profondeur et sur le long-terme les avis négatifs qui polluent les sites d’avis et les moteurs de recherche.

Une approche qui a fait ses preuves outre-atlantiques, où les professionnels des secteurs du tourisme notamment ont depuis plusieurs années délaissé les stratégies sparadrap visant à saupoudrer de faux avis les sites prescripteurs, pour aborder leurs problématiques d’e-réputation de manière plus globale. Et plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.