Pécresse prend de la hauteur

Dans une interview accordée au Point, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a regretté certaines prises de positions de différents candidats à la primaire Les Républicains, se plaçant ainsi au dessus de la mêlée.

Valérie Pécresse n’a toujours pas donné sa préférence entre les nombreux candidats aux primaires de la droite. Celle qui est désormais en charge de la plus grande région d’Europe semble avoir pris de la hauteur.

Elle est ainsi revenue sur diverses prises de positions de différents candidats, dont Alain Juppé, et Nicolas Sarkozy.

Concernant le maire de Bordeaux, elle a ainsi déclaré : «Qu’on veuille donner une tonalité optimiste à cette campagne avec l’espoir d’une France non plus fracturée mais réconciliée, je le comprends. En revanche, quand j’entends que “trop de réformes tueront le malade”, je pense radicalement l’inverse».

L’attaque envers l’ancien président de la République est également sans ambiguïté : «Quand on dit “Votez pour moi, l’Etat de droit, on verra ensuite”, c’est aussi problématique».

Des propos qui changent de la langue de bois généralement pratiquée par nos politiques…

 

Crédit photo : Fondapol, Flickr (Creative Common)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.