Tennis : la tornade Djokovic

Le numéro 1 mondial a remporté dimanche son deuxième titre à Roland-Garros contre Stefanos Tsitsipas au terme d’un match en cinq sets. Un 19e majeur qui lui permet d’entrer encore plus dans la légende et de fondre sur le record actuellement détenu par Rafael Nadal et Roger Federer.

Il aura certes fallu cinq manches et une nouvelle bataille en 4h à Novak Djokovic pour triompher de Stefanos Tsitsipas en finale de Roland-Garros dimanche. Mais ce qu’a accompli le Serbe n’en reste pas moins monumental. Le tombeur de Rafael Nadal au tour précédent se présentait face à son adversaire grec certes en position de favori, mais avec quelques inconnus aux yeux des observateurs. Beaucoup se demandaient en effet si le numéro 1 mondial avait suffisamment récupéré de son intense combat contre son meilleur rival 48 h plus tôt. D’autant que les deux seules personnes – lui y compris – à avoir battu Nadal à Roland avant l’édition de 2021, ont toutes échoué à remporter le titre. Par ailleurs, Tsitsipas auteur d’une saison remarquable sur terre battue cette année, ne se présentait pas en victime expiatoire face au Serbe malgré son passage à vide en milieu de match de la demi-finale.

Défi relevé

Promesse tenue par le vainqueur de Monte-Carlo qui a résisté à Novak tout le premier set durant avant de l’emporter au tie-break. On jouait déjà depuis plus d’une heure et le Djoker venait de prendre un coup sur la tête. En témoigne son entame de deuxième manche catastrophique et facilement remportée par son adversaire 6-2. Mené deux sets à rien, le Serbe se devait de trouver une solution. Et comme face à Musetti en huitième de finale, l’inspiration lui viendra des vestiaires au retour desquels il s’est complètement métamorphosé. La suite n’aura été qu’une partition tennistique déroulée à la perfection et sanctionnée par le gain des trois derniers sets du match. Score final : 6-7, 2-6, 6-3, 6-2, 6-4 et un 19e titre de Grand Chelem acquis.

À toute vitesse sur le record

Avec ce nouveau sacre, Novak Djokovic devient le seul joueur dans l’ère Open à inscrire son nom au moins deux fois au palmarès des quatre tournois majeurs du tennis. Une performance désormais réalisée par trois hommes seulement dans toute l’histoire de la discipline. Surtout, le Serbe se rapproche plus que jamais du record de titres en Grand Chelem actuellement détenu par ses principaux rivaux Roger Federer et Rafael Nadal, 20 unités chacun. Pour combien de temps ? Tant le natif de Belgrade vainqueur de 18 majeurs en 11 ans semble inarrêtable malgré ses 34 printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.