Confinement : un « plan de mobilisation nationale » contre l’isolement des seniors

 

Mercredi, le gouvernement a prolongé le confinement en France au-delà du 15 avril, date annoncée après une première prolongation. Cette mesure va accentuer la solitude, déjà très pesante, chez les seniors, qui habitent dans des Ehpad. Pour lutter contre l’isolement de ces personnes âgées, l’Etat a décidé de mettre en place un « plan de mobilisation nationale.

S’appuyer sur la chaîne de solidarité déjà en place

Le gouvernement a annoncé mercredi que le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, sans préciser la durée de cette mesure. Cette prolongation risque d’accentuer les effets du confinement, qui a un impact psychologique négatif sur les individus. Il peut notamment entraîner la peur, l’anxiété et le stress. Chez les personnes âgées, il y a en plus la solitude, déjà très pesante.

Pour lutter contre l’isolement de ces seniors, vivant dans des Ehpad, le gouvernement va mettre en place un « plan de mobilisation nationale ». Dans ce cadre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a décidé de s’appuyer sur les nombreuses actions de solidarité engagées par les Français, aussi bien à titre individuel qu’associatif, professionnel, en tant qu’entreprises ou collectivités locales.

Une mission pilotée par l’ancien député Jérôme Guedj, composée d’une équipe opérationnelle de trente experts et acteurs de terrain, a fait quarante-deux propositions et une première série de recommandations opérationnelles. Olivier Véran a décidé de valider immédiatement cinq recommandations ou orientations permettant de mettre en œuvre un véritable plan de mobilisation nationale contre l’isolement.

Les 5 recommandations retenues par Olivier Véran

Il s’agit du renforcement du numéro vert national d’écoute de la Croix Rouge afin d’assurer un soutien psychologique et d’orientation pour personnes âgées et fragiles et isolées ; du rappel d’un message et d’une responsabilité forte : téléphonez, téléphonez, téléphonez ;  de la mise à disposition d’outils très concrets pour faciliter la mobilisation des maires et des conseils départementaux ; de l’identification des ressources permises par les nouvelles technologies pour les aidants et les professionnels, et la diffusion des bonnes pratiques et des initiatives via une plateforme hébergée par le site Internet du ministère des Solidarités et de la Santé.

Des solutions émergent

Plusieurs professionnels de la santé ou de l’immobilier ont déjà mis en place des dispositifs pour répondre à la demande du gouvernement. C’est le cas de l’association Solidarité Homéopathie qui a ouvert une permanence d’écoute et de soutien pour les personnes isolées ou démunies. Et de l’association Silver Valley, qui a lancé l’initiative « 50 startups s’engagent à lutter contre l’isolement des seniors confinés ». Objectif : aider les personnes du troisième âge à conserver un lien social à travers l’apprentissage des technologies de communication, type Facebook Messenger ou WhatsApp. Certains seniors apprennent même à pratiquer de la gymnastique via YouTube ou à se faire livrer des courses grâce à des applications mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.