Minimum retraite de 1000 euros : « Nous allons essayer de le mettre en œuvre dès 2020 en flux », Agnès Buzyn

 

La Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué ce vendredi que le gouvernement allait tout essayer pour mettre en œuvre, dès 2020, la pension retraite de 1000 euros annoncée par Emmanuel Macron jeudi soir. Cette mesure devrait permettre de mettre la différence entre les gens qui ont travaillé toute leur vie et ceux qui bénéficient d’un minimum vieillesse.

Le président de la République a donné ce jeudi sa conférence de presse sur les conclusions du grand débat national, né de la crise des gilets jaunes. Il a annoncé que les actifs ayant eu une carrière complète seront assurés d’avoir une pension minimum de 1.000 euros, sans préciser le sens de « carrière complète ». En tout cas cette mesure, prévue rentrer en vigueur dès l’année prochaine, ne concernera que les nouveaux retraités. Elle devrait surtout bénéficier aux actifs ayant cotisé de longues périodes avec de faibles revenus.

Une promesse est une dette

Ce vendredi, sur RMC et BFMTV, Agnès Buzyn est revenue sur l’annonce du chef de l’Etat pour mieux l’appuyer. La Ministre des Solidarités et de la Santé garantit que le gouvernement fera tout pour mettre en œuvre la promesse d’Emmanuel Macron d’une pension retraite minimale d’au moins 1.000 euros pour ceux qui auront une carrière complète. « Nous allons essayer de le mettre en œuvre dès 2020 en flux, c’est-à-dire pour toutes les personnes qui arriveront à la retraite en 2020 » a-t-elle fait savoir. Ce minimum de pension est actuellement à moins de 700 euros.

Créer un différentiel entre pension retraite et minimum vieillesse

Le minimum de pension est donc inférieur au minimum de vieillesse, aujourd’hui appelé Aspa. Une situation qui fait grincer les dents du côté des bénéficiaires de la pension retraite. « Beaucoup de personnes ont exprimé que ce n’est pas normal d’avoir travaillé toute sa vie et d’avoir de si petites retraites », a d’ailleurs expliqué Agnès Buzyn. Pour elle, la pension de 1000 euros doit créer « un différentiel entre les gens qui ont travaillé toute leur vie et ceux qui reçoivent un minimum vieillesse payé par la solidarité ». Versé aux personnes de plus de 65 ans, le montant de ce minimum vieillesse est de 868,20 euros actuellement. Il devrait passer à 903 euros début 2020.

Dégager des marges de manœuvre sur les retraites

L’augmentation des pensions nécessitera la disponibilité de fonds. Où les trouvera le gouvernement ? La Ministre des Solidarités et de la Santé pense qu’« il faut évidemment qu’on dégage des marges de manœuvre sur les retraites », dont l’âge légal de départ a été maintenu à 62 ans par Emmanuel Macron. Toutefois, Agnès Buzyn estime que la question est maintenant de savoir si le gouvernement réévaluera le nombre de trimestres cotisés et s’il mettra en place « un système de surcote ou décote pour permettre aux gens qui le souhaitent de travailler plus longtemps ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.