La proportionnelle en question

Alors que le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé qu’il comptait intégrer une part de proportionnelle à l’Assemblée Nationale, les question affluent sur ce mode de scrutin comme sur ses avantages et inconvénients.

Cela fait longtemps que les politiques parlent de la proportionnelle, mais ce concept reste encore flou.

Concrètement, il s’agirait d’ajouter un certains nombre de députés, dont le nombre et le parti seraient définis par les résultats nationaux des partis. Par exemple, le Front National, dont les scores aux différentes élections sont souvent au dessus de 20%, ne dispose que de 8 députés à l’Assemblée Nationale.

Avec “une dose de proportionnelle”, ce parti obtiendrait plusieurs sièges supplémentaires.

Les défenseurs de cette mesure la souhaite au nom d’une meilleure représentativité du corps électoral et donc au service de la démocratie.

Du côté des détracteurs, on s’inquiète d’un pays qui serait alors ingouvernable, puisqu’aucun parti ne pourrait avoir de majorité absolue.

Comme souvent avec la politique française, le débat est loin d’être clos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.