Baccalauréat 2018, c’est parti !

Comme chaque année, le mois de juin rime avec examens pour des milliers de lycéens. En première comme en terminale, ils s’y préparent toute l’année : le fameux baccalauréat. Leurs efforts paieront-ils ?

Le baccalauréat : depuis quand ?

Créé en 1808, le baccalauréat est un diplôme du système éducatif français qui a la double particularité de sanctionner la fin des études secondaires et d’ouvrir l’accès à l’enseignement supérieur. Il constitue le premier grade universitaire. Cet examen national comprend neuf à dix épreuves obligatoires, écrites et orales, ainsi que des épreuves facultatives.La proportion de bacheliers sur une génération est passée de 3 % en 1945, à 25 % en 1975, pour atteindre 77,2 % en 2015.

À la session 2015, 703 500 candidats se sont présentés aux baccalauréats généraux, technologiques et professionnels en métropole, et 617 900 ont obtenu le diplôme (soit un taux de succès global de 87,8 %). Sur 100 bacheliers, 52 ont un baccalauréat général, 20 un baccalauréat technologique et 28 un baccalauréat professionnel.

L’organisation du baccalauréat nécessite de longs mois de préparation. Surveillance, répartition des élèves dans les salles, conservation des sujets, gestion des copies et des notes mobilisent l’Éducation nationale.

Alors que beaucoup de parents n’ont pas leur diplôme du baccalauréat et n’ont pas eu de mal à bâtir une carrière, ce diplôme semble aujourd’hui primordial pour pouvoir accéder à n’importe quel établissent d’études supérieures.

Le baccalauréat d’accord, mais après ?

Une fois le précieux sésame obtenu, à quoi va-t-il servir ? Il aurait été simple de répondre se diriger vers l’université choisie pour poursuivre ses études, mais la répartition attribuée par ParcousSup (ndlr : plateforme qui dispatche les élèves dans différentes universités) n’est pas toujours favorable.

L’an dernier, la plateforme Affectation Post Bac (APB) avait fait vivre l’enfer à des milliers de jeunes gens. En effet, malgré le mérite de certains, ils n’avaient pas pu accéder à la formation souhaitée. Son successeur, est quant à lui plus performant, mais ne donne pas non plus entière satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.