Chaleur : limiter la pollution

Cet été, comme tous les ans, la hausse des températures cause d’importants pics de pollution. Quelques solutions permettent de limiter cette pollution. De la circulation alternée au covoiturage, voici comment les Français tentent de faire face.

Selon une étude parue en début d’année, faire vivre un enfant à Paris revient à l’enfermer dans une pièce de 20m2 avec un fumeur. En effet, l’air de la capitale est devenu irrespirable ces dernières année, à cause de la pollution liée aux automobiles.

Bien sûr, ce phénomène s’amplifie en cas de grosse chaleur. Il est surtout dangereux l’été.

Les autorités ont bien conscience de ce problème qu’elles tentent de résoudre par tous les moyens. Ainsi, quand les pics de pollution sont trop importants, la mairie de Paris instaure des journées de circulation alternée , où seulement la moitié des véhicules sont autorisés à se déplacer.

Par ailleurs, les citoyens se sont également saisis du problème et les outils numériques les ont inspirés. La pratique du covoiturage se développe considérablement en France et en particulier en île-de-France, où des utilisateurs se déplacent quotidiennement de cette manière, afin de limiter leur impact carbone.

Avec de la bonne volonté, il est donc possible de limiter la pollution l’été, même si le fond du problème reste à régler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.