Charlotte : les manifestations perdurent

Le couvre feu instauré dans la ville de Charlotte, actuellement en état d’urgence, n’a pas été respecté la première nuit.

Depuis la mort d’un nouveau noir américain sous les balles de la police, la ville de Charlotte est en proie à de nombreuses émeutes violentes.

Afin de rétablir la situation et de retourner au calme, les autorités avaient décidé d’instaurer un couve feu, dans le cadre de l’état d’urgence dans lequel la ville est plongée.

Dans la nuit de jeudi 22 à vendredi 23, ils étaient encore des centaines à défiler dans les rues de Charlotte, pour dénoncer le racisme d’état présent dans les forces de police nationales. Le couvre feu était pourtant entré en vigueur à minuit, sans effet.

Cela faisait la troisième nuit consécutives que de telles manifestations avaient lieu.

Les forces de l’ordre ont du recevoir des renforts, dans un contexte particulièrement tendu, comme l’a expliqué le chef de la police de Charlotte-Mecklenburg, Kerr Putney : “Nous avons maintenant les ressources permettant de protéger les infrastructures et d’être nettement plus efficaces”.

Le calme ne semble pas près de revenir à Charlotte et la révolte pourrait même gronder dans d’autres villes américaines, tant qu’aucune décision politique forte n’aura été prise pour en finir avec ces morts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.