Phishing : Microsoft devient la marque la plus imitée par les pirates

 

Au troisième trimestre 2020, Microsoft est devenue la marque la plus imitée par les pirates, avec 19 % des attaques de phishing mondiales selon le dernier rapport de Check Point. La firme technologique est suivie par la société de transport de colis et courriers DHL (9 %) et le géant du numérique Google (9 %).

Aussi vieux que l’Internet, le phishing, ou hameçonnage, reste l’une des escroqueries les plus fréquentes sur le Web. Cette pratique consiste, pour un cybercriminel, à imiter le site officiel d’une entreprise connue, à l’aide de noms de domaine, d’URL et de pages d’apparence similaire au véritable site. Le pirate prend ensuite soin de contacter sa victime, via un mail ou un SMS contenant un lien, et se fait passer pour l’organisme (banque, groupe technologique…) afin de lui soutirer des informations personnelles telles que ses coordonnées bancaires.

De la cinquième à la première place en quelques semaines

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs revendiqués rien que sous Windows 10, Microsoft est forcément une cible de choix pour les pirates informatiques. Ceux-ci détournent de plus en plus la notoriété du groupe pour tromper les clients. Ainsi, selon un rapport de Check Point, la firme de Redmond est devenue la marque la plus utilisée dans le milieu du phishing. Elle devance désormais DHL et Google. En effet, au troisième trimestre 2020, Microsoft représente 19 % des tentatives de phishing par détournement de marque, contre 7% au précédent trimestre. La société fondée par Bill Gates passe donc de la cinquième à la première place du classement.

Sur la deuxième et troisième place du podium, figurent DHL et Google. Ces sociétés sont toutes deux usurpées dans 9 % des tentatives d’hameçonnage. A noter, c’est la première fois en 2020 que DHL entre dans le top 10 du classement. Ce dernier comprend également des noms connus comme Facebook, Amazon, Apple, Paypal, Instagram, etc.

Une hausse du phishing provoquée par la pandémie du coronavirus

Par ailleurs, Check Point précise que le courrier électronique reste le principal angle d’attaque en matière de phishing. Il représente 44 % de toutes les tentatives. Au niveau des secteurs d’activités ciblées, la technologie occupe la première place. Suivent les banques et les réseaux sociaux. Cette hausse du phishing chez Microsoft s’explique par les conséquences de la crise sanitaire. « Ce phénomène a été provoqué par des pirates qui ont profité de la transition massive vers le télétravail forcée par la pandémie de Covid-19 pour cibler les employés avec de faux emails leur demandant de réinitialiser leurs identifiants Microsoft Office 365 », a indiqué Maya Horowitz, Directrice de la recherche et de l’intelligence sur les menaces chez Check Point.

Le Top 10 des marques utilisées dans des tentatives de phishing au troisième trimestre 2020

1. Microsoft (19 %)

2. DHL (9 %)

3. Google (9 %)

4. PayPal (6 %)

5. Netflix (6 %)

6. Facebook (5 %)

7. Apple (5 %)

8. Whatsapp (5 %)

9. Amazon (4 %)

10. Instagram (4 %)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.