Festival de Salzbourg : la 100e édition a démarré avec des restrictions sanitaires

 

Malgré la bataille en cours contre la pandémie de Covid-19 en Europe, le festival de Salzbourg (Autriche) a démarré le samedi 1er août pour prendre fin le 30 août prochain. Cette 100e édition devra composer avec de nombreuses restrictions et se dérouler sous un format fortement réduit.

Rendez-vous de musique classique, d’opéra et de théâtre parmi les plus renommés au monde, le festival de Salzbourg  (Autriche) a ouvert le samedi 1er août, faisant de la célèbre « Festspiele » un des rares événements culturels d’Europe à survivre au coronavirus. « En ce moment, le monde entier regarde Salzbourg, le monde entier veut savoir si cela va fonctionner », a déclaré Markus Hinterhäuser, directeur artistique depuis 2017 du festival. Celui-ci se fera cette année sous de nombreuses restrictions sanitaires et un format fortement réduit par rapport à ce qui était initialement prévu pour célébrer son centenaire.

Des billets personnalisés pour un traçage des contacts

Le festival a démarré avec des représentations d’Elektra, l’opéra de Richard Strauss mis en scène par le Polonais Krzysztof Warlikowski, et de la pièce Everyman, jouée chaque année depuis la création de l’événement en 1920. La pièce devait se jouer en extérieur sur la place de la Cathédrale de Salzbourg, mais un orage a contraint les organisateurs à la jouer en intérieur. En raison du coronavirus, les spectateurs doivent porter un masque jusqu’à ce qu’ils soient assis, et il n’y a ni entractes ni restauration.

Aussi, 110 spectacles sont prévus, contre 200 initialement, et les 80 000 billets vendus (contre 230 000 les autres années) sont personnalisés pour permettre un traçage des contacts en cas de contamination. En outre, les artistes qui ne peuvent respecter une distance d’au moins un mètre avec leurs collègues, comme les musiciens d’orchestre, doivent se soumettre régulièrement à des tests de dépistage du coronavirus.

Au programme de cette 100e édition figurent notamment la première représentation d’une pièce du prix Nobel de littérature autrichien Peter Handke et un autre opéra, Cosi fan tutte de Mozart, mis en scène par l’Allemand Christof Loy.

700 décès dus au coronavirus en Autriche

Relativement peu touchée par la pandémie, jusqu’à présent, l’Autriche recense 21.000 cas et environ 700 décès. Mais les contaminations augmentent ces dernières semaines, depuis la levée de la plupart des sévères restrictions mises en place au printemps. Ainsi, les autorités sanitaires autrichiennes ont enregistré de nombreuses contaminations autour du pittoresque lac Wolfgang, à moins de 50 km de Salzbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.