Santé : les dépenses ont atteint 3037 euros par Français en 2018

 

Les dépenses de santé ont atteint 3037 euros par Français en 2018, d’après un panorama publié par la direction des études rattachée au ministère des Solidarité et de la Santé (Dress). La France est l’un des États européens où l’on dépense le plus pour sa santé. Parallèlement c’est aussi le pays où la part des soins assumés par les ménages est la plus faible.

La direction des études rattachée au ministère des Solidarité et de la Santé (Drees) a indiqué dans son rapport annuel publié cette semaine que la France est l’un des États européens où l’on dépense le plus pour sa santé. En moyenne, chaque Français débourse 3037 euros par an pour les dépenses de santé, ce qui fait un total de 203,5 milliards d’euros en 2018, soit 8,6% du PIB. Cette somme se répartit entre les soins hospitaliers (46%), les soins de ville (27%), les médicaments (16%) et d’autres dépenses (10%) comme les transports sanitaires, l’optique etc.

La Drees notent que les dépenses de santé ont continué d’augmenter en 2018 (+1,5%) mais moins qu’en 2017 (+1,7%) et qu’en 2016 (+2,1%), notamment en raison du ralentissement de la consommation des soins hospitaliers lié au virage ambulatoire.

« La dépense de médicaments  reste stable »

Les soins de ville, qui ne pèsent que 27% du total, sont en tête des contributions à la croissance en 2018. Chez le médecin généraliste, ils ont augmenté en raison de l’application du nouveau prix de la consultation à 25 euros, et chez le médecin spécialiste, à cause de la hausse du nombre de certains actes techniques, comme le scanner et l’IRM. Quant à la dépense de médicaments, elle reste stable.

La consommation d’optique enregistre également une hausse en 2018 (+4,6%), après une légère baisse (-0,7%) en 2017. Cette progression fait suite à l’application de meilleurs remboursements par les organismes complémentaires (+0,3 point en 2018), suite à la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise initiée en 2016.

La part de la Sécurité sociale a progressé

La Drees indique en outre que la part de la Sécurité sociale a progressé de 0,2 point en moyenne par an entre depuis 2009, pour atteindre 78,1% en 2018. Par contre, la participation des ménages aux dépenses de santé continue de diminuer en s’établissant à 7%. Ce qui fait de la France, le pays où la part des soins assumés par les ménages est la plus faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.