Entreprises : les créations restées stables en juillet 2019

 

Les créations d’entreprises en France sont restées stables en juillet 2019, après une progression de 2,9% en juin. Leur nombre s’élève à 67.817 unités contre 67.834 le mois précédent, avec +3% d’immatriculations pour les entreprises classiques, mais -0,4% pour les immatriculations de micro-entrepreneurs.

Une progression quel que soit le type d’entreprises considéré

Le nombre de créations d’entreprises en France a atteint 67.817 unités en juillet, dont 35.637 immatriculations d’entreprises classiques (+0,3%) et 32.180 immatriculations de micro-entrepreneurs (-0,4%), a indiqué l’Insee mardi dans un communiqué. A titre de comparaison, en juin, le nombre d’entreprises créées s’élevait à 67.834, soit une hausse de 2,9% (3% avant données corrigées par l’Insee) alors qu’il n’avait que légèrement rebondi en mai 2019 et reculé de 1,7% en avril (en données corrigées des variations saisonnières et jours ouvrables). Ainsi, les créations d’entreprises sont restées stables de juin à juillet 2019.

Sur les trois mois à fin juillet, en données brutes, le nombre cumulé de créations d’entreprises a nettement augmenté par rapport à la même période un an plus tôt (+15,9%). L’Insee relève en outre une progression quel que soit le type d’entreprises considéré, qu’il s’agisse des micro-entreprises (+25,2%), des entreprises individuelles classiques (+9,2%) ou des sociétés (+8,6%).

Le soutien aux entreprises, plus grande contribution à l’amélioration générale

Notons, à toute fin utile, que les micro-entreprises au sens de l’Insee, sont des sociétés qui se différencient du régime fiscal du même nom. Il s’agit d’entreprises qui réunissent en leur sein moins de dix personnes et dont le chiffre d’affaires annuel ou total de bilan ne dépasse pas 2 millions d’euros.

Toujours côté chiffres, l’institut d’analyse et de publication de statistiques indique que le soutien aux entreprises est le secteur qui contribue le plus à l’amélioration générale avec 7.400 créations supplémentaires. Ce qui équivaut à une contribution de 4,4 points sur les trois mois à fin juillet par rapport à la même période en 2018.

47% de demandes d’immatriculation de micro-entrepreneurs sur un an

Sur un an, en données brutes, le nombre cumulé d’entreprises créées a augmenté de 16,3% en juillet, grâce au dynamisme des immatriculations de micro-entrepreneurs (+27,0%), aux progressions de créations d’entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs (+10,0%) et aux sociétés (+6,8%). En juillet 2019, 47% des créations enregistrées au cours des douze mois précédents étaient des demandes d’immatriculation de micro-entrepreneurs, souligne enfin l’Insee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.