Les gilets jaunes s’organisent

Les Gilets jaunes s’organisent. Une « délégation » de huit « communicants officiels » du mouvement a été élaborée afin de débuter une « prise de contact sérieuse et nécessaire » avec le gouvernement et présenter une série de revendications. Ces informations proviennent d’un communiqué publié lundi 26 novembre.

La désignation de ces représentants s’est faite via Facebook. Les internautes se sont concertés pour soutenir deux revendications : « revoir à la baisse toutes les taxes » et la mise en place d’une « assemblée citoyenne » prenant en compte « la voix des citoyens » sur la question de la transition écologique, l’augmentation du pouvoir d’achat la lutte contre la précarité.

« Ce groupe de communicants forme une délégation, laquelle demande au président de la République et au Premier ministre et à son gouvernement une première rencontre », dans un « délai raisonnable », précise le communiqué. « A défaut de rencontre ou de propositions sérieuses lors de cet éventuel échange, les actions se poursuivront et se renforceront jusqu’à l’aboutissement d’une solution concrète ».

« L’unique volonté est que l’ensemble de ces propositions soit soumis à un référendum populaire », développe le texte publié après un nouveau week-end de mobilisation et alors qu’Emmanuel Macron doit s’exprimer demain.

Cette délégation comme le cahier de revendications ont rapidement créés des polémiques internes au mouvement. « Les revendications, la méthode, le fait de pouvoir communiquer avec respect avec les médias, c’est quelque chose qui est important pour moi et qui est important pour des dizaines de milliers de gilets jaunes, qui sont respectueux des biens publics, des biens tout court, et puis des personnes quel que soit leur métier. Il y a des dissensions par rapport à ça », explique par exemple Benjamin Cauchy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.