Nouveau scandale à Force Ouvrière ?

Quelques semaines après a démission de Pascal Pavageau mois de six mois après sa prise de fonction à la tête de la central, le syndicat réformiste Force Ouvrière pourrait être de nouveau au cœur des débats. Petit problème pour FO, ça ne serait pas pour une lutte sociale mais pour le train de vie princier de certains de ses dirigeants alors que les comptes de l’organisation sont dans le rouge.

En 2017, treize membres de la direction du syndicat, dont Jean-Claude Mailly alors secrétaire général, ont déclaré pour 388 683 euros de notes de frais. Elles ont toutes été remboursées, soit 29 898 euros par personnes. Pascal Pavageau a été le plus important bénéficiaire de ces notes avec un total de plus de 50 000 euros durant sa campagne. Selon Le Parisien-Aujourd’hui en France : « Sa facture s’est élevée à 50.836,05 euros (contre 33.827,95 euros en 2015 et 49.263,49 euros en 2016), dont environ 12.000 euros de loyer. Le reste: des voyages SNCF, quelques vols, mais surtout des frais non détaillés chaque mois. Environ 3.200 euros en janvier, 2.700 euros le mois suivant, 2.300 euros en mars, 3.000 euros en avril, … ».

Il n’y a pas que les notes de frais qui pourraient poser quelques soucis de justification à la direction du syndicat. En effet, l’ancien secrétaire Jean-Claude Mailly a été payé 100 334,63 € bruts en 2017. A cela il faut ajouter 34 306.27 euros de notes de frais dont certaines dépasses les 2000 euros non justifiés.

D’autres informations font été de note de frais concernant des vols sur Air France à plusieurs milliers d’euros. C’est une cadre de l’organisation avec un vol à 11 724.90 euros qui détient le vol le plus cher de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.