Catastrophe en Indonésie, le bilan s’alourdit

Le bilan des victimes s’élève aujourd’hui à 844 morts. Les recherches se poursuivent dans l’espoir de trouver des survivants au milieu des décombres. On compte actuellement des centaines de disparus.

Le séisme et le tsunami qu’il a provoqué ont frappé les côtes indonésiennes vendredi 28 septembre. Les dégâts ne sont pas chiffrables actuellement et la priorité est de retrouver des survivants. Le bilan ne cesse de s’alourdir dans la province de Sulawesi, l’une des plus reculées du pays et donc peu pourvue en matériel de secours. Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’Agence indonésienne de gestion des risques naturels (BNPB) a déclaré dimanche 30 : « le bilan des morts va continuer de s’élever » ce qu’à confirmer Jusuf Kalla, vice-président du pays, qui s’attend à des morts « par milliers ».

A Palu, ville de la province, des dizaines de sauveteurs s’activaient encore dimanche soir dans les décombres d’un hôtel. Sur les 150 personnes potentiellement présentes, 50 à 60 d’entre elles ont été évacuées des décombres du bâtiment. Thalib Bawano un volontaire présent sur les fouilles d’un centre commercial écroulé a déclaré : « nous avons sauvé trois personnes. Nous avons aussi entendu des voix, dont celle d’un enfant, qui demandait de l’aide. Mais ils sont toujours là-dessous ».

Vendredi 71 étrangers étaient présents dans la ville selon le porte-parole des secouristes. Trois ressortissants français ont été portés disparus mais ont pu être retrouvés. Ils seront bientôt rapatriés. Dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères a déclaré : « aucun ressortissant français n’a été identifié parmi les victimes dans les bilans établis à ce jour par les autorités indonésiennes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.