Jean-Vincent Placé dans une mauvaise passe

Jean-Vincent Placé, président de l’Union des démocrates et des écologistes et sénateur de l’Essonne, est dans une (très) mauvaise passe. En fin de semaine dernière, l’ancien secrétaire d’Etat de François Hollande a été interpellé par la police, alors qu’il se trouvait dans un bar parisien, visiblement ivre plus que de raisonnable… Il a été placé en garde à vue pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, insulte à caractère racial et violence commise sous l’empire de l’ivresse.

La nuit du mercredi au jeudi 5 avril n’a pas été de tout repos pour les riverains et barman de la rue Princesse, située dans le VIe arrondissement de Paris. Très tard dans la nuit, Jean-Vincent Placé, accompagné par un ami (et homme politique), déambule déjà ivre dans les rues, et s’arrête dans un dernier bar. C’est à ce moment là que les choses ont dégénéré.

Déjà très éméché par sa virée nocturne, l’ancien secrétaire d’Etat a importuné un groupe de jeunes femmes, venues s’amuser. Alors qu’elles refusaient ses avances, Jean-Vincent Placé leur a alors proposé de l’argent pour entamer une danse avec lui. Le groupe d’amies a immédiatement refusé.

Mais les déboires du président de l’Union démocrates et des écologistes ne se sont, malheureusement pour lui, pas arrêtées là. Après le refus catégorique des jeunes femmes, il s’en est violement pris au videur du bar de nuit, à qui il aurait tenu des propos à caractère raciste. “On n’est pas au Maghreb, ici ! Je vais te renvoyer en Afrique moi tu vas voir !” a-t-il lancé au videur, avant d’être interpellé par des hommes de la brigade anti-criminalité (BAC).

Il n’en aura pas fallu moins pour que Jean-Vincent Placé laisse ressurgir son mécontentement. “Tocard, tu ne sais pas à qui tu as à faire!” aurait-il dit à un des policiers, qui a décidé de porter plainte pour outrage à agent. La jeune femme, qu’il a également insulté de “pute”, va très certainement porter plainte à son encontre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.