Tariq Ramadan accusé de viol

Tariq Ramadan, l’un des porte-paroles de la communauté musulmane française les plus influents, est accusé de viol par deux femmes différentes. 

Comme le souligne Le Monde, les acteurs du monde associatif et spirituel musulman français se sont fait très discrets, depuis que cette affaire a explosé, à l’exception du site d’actualités musulman, Oumma.

Ainsi, une première plainte pour viol et agression sexuelle a été déposée, le 20 octobre 2017, contre l’islamologue médiatique, sans que l’affaire ne fasse de bruit.

Ce sont les révélations publiées ce weekend dans Le Monde et Le Parisien, qui ont fait sauter la chape de plomb et fait réagir. Les deux quotidiens évoquent ainsi une seconde femme qui accuse à son tour Tariq Ramadan de viol et a porté plainte.

Henda Ayari la première femme a avoir porté plainte a déclaré aux journalistes du Parisien :

Il m’a étranglée très fort, si fort que j’ai pensé que j’allais mourir. Il m’a giflée, car je résistais. Il m’a violée. Je me suis sentie en extrême danger. Il m’a insultée : « j’étais venue pour ça, je méritais ça, je l’avais cherché ». Je n’avais qu’à porter le voile, sinon j’étais une prostituée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.