Cahuzac va faire appel

Condamné en première instance pour fraude fiscale, jeudi 8 décembre, par la justice française, à une peine de trois ans de prison ferme, l’ancien ministre socialiste Jérôme Cahuzac, a annoncé qu’il comptait faire appel de cette décision.

C’était le verdict judiciaire du plus gros scandale de la présidence Hollande, qui a été lancé en 2012 par le journal d’investigation d’Edwy Plenel, Mediapart.

Le tribunal a jugé l’ancien ministre coupable d’une “faute pénale d’une exceptionnelle gravité” et a dénoncé sa “volonté d’échapper de manière pérenne aux impôts”.

Cette peine, non aménageable, est assortie de cinq ans d’inéligibilité. En revanche, le mandat de dépôt n’a pas été prononcé par le tribunal.

En réponse à cette condamnation, Jérôme Cahuzac a décidé de faire appel, comme l’a expliqué son avocat, Jean Veil, interrogé aux micros de Europe 1. “Nous allons interjeter appel parce que nous pensons que la prison n’est pas une sanction véritablement adaptée”, a-t-il expliqué.

L’épouse de l’ancien chirurgien, Patricia Cahuzac, a écopé, quant à elle, d’une peine de deux ans de prison ferme.

Heureusement que certains sociétés payent leurs impôts (LVMH, BNP…).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.