Manchester United : Mason Greenwood dans de sales draps

L’attaquant des Reds Devils cité dans une sombre affaire d’agression sexuelle et de viol, est dans le pétrin. Son club et ses partenaires commerciaux lui tournant un à un le dos.

Mason Greenwood seul au monde ? C’est bien le cas de le dire, au regard de la tournure des événements depuis dimanche matin. En moins de 72 heures, l’international anglais a presque tout perdu, du moins temporairement. Cela concerne à la fois le soutien de son club, celui de ses partenaires commerciaux et sans doute aussi l’estime des millions d’admirateurs qu’il draine depuis son intégration à l’équipe première de Manchester United en 2019.

Le numéro 11 des Diables rouges est en effet accusé d’agression sexuelle et de viol par une femme identifiée comme étant son ex-compagne. Cette dernière, Harriet Robson, a notamment publié, dimanche 30 janvier sur Instagram, des photos d’elle le visage ensanglanté et le corps couvert de bleus avec la phrase : « à tous ceux qui se demandent, voici ce que Greenwood m’a fait« .

Arrestation et interrogatoire

Les images supprimées depuis du compte Instagram de la fille, ont très vite fait le tour du web, provoquant consternation sur consternation. La première réaction est venue de son club qui a dit suivre la situation de près après avoir réitéré son opposition à toute forme de violence, quelle qu’elle soit.

La police du Grand Manchester dépêché plus tard au domicile de Greenwood, l’a mis aux arrêts pour interrogation. Ce qui a très probablement motivé une deuxième sortie de Manchester United sur l’affaire ce même dimanche. Cette fois-ci pour indiquer que le joueur est écarté de l’équipe de l’entraîneur Ralf Rangnick jusqu’à nouvel ordre.

Mauvaise trajectoire

Depuis, Nike a suspendu sa collaboration avec l’ailier de 20 ans ; EA Sports, éditeur du jeu vidéo foot Fifa, l’a retiré de la version 2022 de sa franchise ; la firme agroalimentaire Cadbury, un des partenaires de Manchester United, l’a également écarté de ses produits. Une cascade de désengagement survenue alors que les accusations contre le natif de Wibsey se sont alourdies. La police a ainsi déclaré mardi 1er février, avoir décidé de prolonger sa garde-à-vue d’une journée en raison de nouvelles charges pour menaces de mort.

L’intéressé reste présumé innocent à ce stade de l’enquête, mais la situation actuelle n’en demeure pas moins un gâchis pour un joueur à l’avenir prometteur. Tellement prometteur qu’il a déjà effectué 130 apparitions sous le maillot mancunien à seulement 20 ans.

Mason Greenwood, une carrière aussitôt terminée après ses débuts ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.