Coronavirus : le variant sud-africain résiste à AstraZeneca

L’Afrique du Sud a dû suspendre dimanche sa campagne de vaccination contre le coronavirus initialement prévue pour les prochains jours. En cause : l’efficacité limitée du vaccin AstraZeneca face au variant sud-africain.   

L’Afrique du Sud vient probablement de s’éviter un imbroglio sanitaire. Alors que le pays s’apprêtait à commencer sur son territoire, les vaccinations contre le Covid-19, une nouvelle étude scientifique vient ébranler quelques certitudes quant à l’efficacité des vaccins développés contre ce virus qui n’a manifestement pas fini de livrer tous ses secrets. Des chercheurs britanniques et sud-africains ont effet découvert que les doses du vaccin AstraZeneca ne sont pas suffisamment efficaces contre les cas du variant sud-africain. Il s’agit plus précisément d’une efficacité de 22% contre les formes modérées, sans plus de détails pour l’instant à propos des cas graves.

L’étude doit encore être validée par les pairs, mais ses données ont d’ores et déjà d’incidence sur les prévisions sanitaires des autorités sud-africaines. Elles ont en effet décidé de suspendre le début de la campagne de vaccination censée démarrer dans les tout prochains jours. Car, plus d’un million de doses du vaccin britannique avaient déjà été réceptionnées pour un début de vaccination à l’endroit du personnel santé en priorité. Le pays se tourne à présent vers l’entreprise Pfizer/BioNTech dont 20 millions de vaccins sont réservés, selon les autorités. Ces dernières comptent également solliciter d’autres firmes afin d’acquérir des doses suffisantes pour faire vacciner 67% d’une population d’environ 57 millions de personnes.

AstraZeneca suscite quelques craintes

Ce n’est pas la première qu’AstraZeneca fait parler d’elle pour son vaccin. La firme suédo-britannique est au cœur de l’actualité depuis qu’elle a annoncé un retard de livraison pour les 40 millions de doses destinées à l’Union européenne. De précieux liquides que se disputent Bruxelles et Londres sur fond de rivalité post-Brexit.

Le vaccin d’AstraZeneca est approuvé par de nombreux, notamment pour son coût moins important que celui de son concurrent Pfizer/BioNTech et ses conditions de conservation moins contraignantes. Mais il n’en finit pas de susciter quelques craintes au regard de son efficacité. Nombre de pays de l’UE ont décidé de ne l’administrer qu’aux moins de 65 ans, à cause du peu de données disponibles sur son efficacité au-delà de cet âge.

Les responsables d’AstraZeneca ont décidé, à la lumière de cette nouvelle étude sur l’efficacité de leur vaccin contre le variant sud-africain, de réorienter la lutte anti-Covid. Un vaccin plus efficace est notamment promis, mais pas cela pourrait prendre du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.