Nicki Minaj antivax ?

La rappeuse est depuis le début de la semaine au centre d’une polémique à propos des effets secondaires faussement attribués au vaccin anti-Covid. Le sujet objet d’une réaction de la Maison Blanche, a même traversé l’Atlantique.

Ou comment un tweet sur le Met Gala se transforme en polémique antivax. Tout commence lundi 13 septembre, soit quelques heures avant le début du célèbre bal costumé organisé chaque année à New York. Nicki Minaj logiquement attendue à cet événement réunissant la crème de la crème du showbiz américain annonce sur Twitter qu’elle n’y sera pas cette année. Raison évoquée : son défaut de pass sanitaire, sésame exigé sur place de tous les participants.

Elle aurait pu s’en arrêter là qu’il n’y aurait pas eu toute la polémique en cours. Mais la rappeuse s’en sentie obligée d’évoquer à ses fans le motif sa non-vaccination, quitte à se faire passer pour une complotiste. Elle dit en effet rechigner pour l’instant à se faire inoculer le sérum à cause de la mésaventure d’un des amis de son cousin que ce dernier lui aurait rapporté. L’ami en question aurait tout simplement perdu l’usage de ses testicules à la suite de sa vaccination. Cet épisode aurait par ailleurs sonné le glas de son mariage en instance. Pour finir, Nicki Minaj ponctue les explications à ses 22 millions de followers d’un appel à la prudence vis-à-vis de la vaccination.

Réprobations

La série de tweets est très vite devenue virale. Au point de susciter la réaction de la Maison Blanche deux jours plus tard. La présidence américaine a en effet déclaré mercredi avoir mis à disposition de l’artiste, un de ses médecins afin que ce dernier l’aide à dissiper toute crainte quant au sérum anti-Coronavirus qui faut-il rappeler, n’a aucun lien avec l’infertilité.

Et le conseiller médical en chef de la Maison Blanche sur le Covid-19 l’a également répété. Invité sur CNN au lendemain des propos polémiques de Nicki Minaj, le docteur Anthony Fauci a exhorté la star à réfléchir par deux fois avant d’opiner sur le vaccin. Car même sans être malintentionné, on peut très vite très colporter des informations non-fondées sur ce sujet très délicat.

Mais l’auteure de Queen ne bénéficiera pas d’une telle magnanimité outre-Manche. Interrogé à propos des tweets de Nicki Minaj mercredi lors d’une adresse à la presse avec le Premier ministre Boris Johnson, Chris Whitty, l’homologue anglais d’Anthony Fauci a parlé de mythe ridicule concernant les doses contre le Coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.