Le musée du Louvre : une ouverture sans grande affluence ce lundi

 

Après trois mois et demi de fermeture, le musée du Louvre a rouvert ses portes au public ce lundi 6 juillet. Cette réouverture sans grande affluence s’est effectuée dans le respect des règles sanitaires.

Le musée du Louvre a rouvert ses portes au public ce lundi 6 juillet, près de quatre mois après sa fermeture à cause de la pandémie de coronavirus. « Je suis très, très heureux d’accueillir des visiteurs. Un musée c’est fait d’abord pour accueillir des visiteurs, on a consacré notre vie à l’art et on aimerait partager cette passion ; là on y est ! », s’est réjoui Jean-Luc Martinez, le président-directeur du musée le plus visité au monde, sous les applaudissements du petit public présent.

Vivement le retour des touristes étrangers !

En effet, ce n’était pas l’affluence des grands jours. Seuls quelques dizaines de touristes attendaient aux portes du Louvre à 9 heures. Tout de même, des créneaux de visites de 500 personnes ont été mis en place toutes les demi-heures afin de respecter les règles sanitaires, et le port du masque est obligatoire. « Aujourd’hui 7 000 personnes ont réservé, d’habitude on accueille 30 000 personnes », précise M. Martinez. Durant le confinement, le musée a perdu plus de 40 millions d’euros de recettes et s’est vu privé de ses touristes étrangers (américains, chinois, coréens, japonais ou encore brésiliens), qui constituent 75 % des visiteurs. Pour l’instant, seuls les Européens des pays proches pourront commencer à revenir.

30% des collections pas encore accessibles

Le musée du Louvre n’avait jamais fermé si longtemps depuis la seconde guerre mondiale. Compte tenu de cette situation catastrophique, la direction s’attend à trois années difficiles, sachant que le total des billets vendus en 2020 sera très loin du record de plus de 10 millions atteint en 2018. Pendant quelques semaines encore, seulement 70% de l’établissement public, soit 45.000 m2, sera accessible. Les secteurs très fréquentés, ainsi que les Antiquités, notamment égyptiennes, seront ouverts, mais les lieux plus complexes à gérer resteront fermés.

Dans les salles ouvertes, les visiteurs pourront admirer la Joconde, la Victoire de Samothrace, la Liberté guidant le peuple, le Radeau de la méduse, la Vénus de Milo, les bijoux de la Couronne et plein d’autres merveilles. En revanche, ils ne pourront pas avoir accès à certaines collections – environ 30% – comme la sculpture française du Moyen-âge et de la Renaissance ou les arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.