Aubervilliers : Un convoyeur de fonds disparaît avec son fourgon

Ce lundi matin, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, un convoyeur de fonds a pris la fuite avec son fourgon rempli d’argent. Il serait en ce moment activement recherché par la police. Toutes les pistes sont étudiées : vol de son propre fourgon, braquage etc.

Le préjudice estimé à 11 millions d’euros

Un convoyeur de fonds a disparu ce matin à Aubervilliers avec son fourgon alors qu’il faisait son travail quotidien. Selon les informations reçues, c’est après avoir déposé ses collègues pour une livraison à Western Union, qu’il s’est volatisé sans explications, à 6H environ. « Alors qu’ils pénétraient dans l’agence, le troisième est resté au volant. A leur retour, le fourgon et le chauffeur avaient disparu », a précisé la police. Le véhicule de transport blindé a été retrouvé quelques rues plus loin, un peu plus tard, vidé de son contenu. Selon les sources policières le préjudice s’élèverait à au moins 1 millions d’euros. Le convoyeur disparu est âgé de 28 ans et travaille pour la société Loomis, apprend-t-on.

Le parquet de Bobigny a immédiatement ouvert une enquête et lancé un avis de recherche pour retrouver le suspect.

Deux hypothèses s’offrent aux enquêteurs

Par expérience, deux hypothèses s’offrent aux services de police. La première hypothèse est qu’il a pu être victime d’un braquage à main armée. Les braqueurs l’auraient alors emmené avec eux de force pour plus de prudence. Dans un tel cas, la vie du convoyeur de fonds est grandement en danger. La seconde hypothèse, la plus plausible dit-on,  est qu’il a braqué son propre fourgon. Devant la tentation trop grande, il a peut-être nourri de sombres idées, chemin faisant, et a pris la clef des champs avec le pactole. Toutefois, « Il faut rester prudent sur le déroulé des faits. Il a effectivement pu faire une “Musulin” en partant volontairement avec l’argent », a indiqué une source policière. Le terme Musulin renvoie à Toni Musulin, convoyeur de fonds, qui avait emporté en 2009 à Lyon 11 millions d’euros, avant de se rendre quelques jours plus tard à la police, après une cavale de plusieurs jours. Condamné en 2010, il est sorti de prison en septembre 2013.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.