Entre Mélenchon et les médias rien ne va plus !

Depuis les perquisitions protégées par la police dans les locaux de la France Insoumise, du Parti de Gauche et les domiciles de plusieurs responsables de ces organisations politiques, les tensions entre Jean-Luc Mélenchon et les médias sont énormes. Le leader du mouvement populiste s’en prend violemment à plusieurs organes de presse ou journalistes.

Vendredi matin, Franceinfo a publié une enquête concernant les soupçons de surfacturation de prestations durant la campagne de 2017 dont certain pour l’entreprise Mediascop, l’entreprise de Sophia Chikirou, qui était sa conseillère en communication. Monsieur Mélenchon a réagit déclarant dans un vidéo mise en ligne sur Facebook : « Pourrissez-les partout où vous pouvez. (…) Il faut qu’à la fin il y ait des milliers de gens qui se disent “Les journalistes de Franceinfo sont des menteurs, des tricheurs’’ ». Il a également qualifié les journalistes d’abrutis. Le député a ensuite publié dimanche sur son blog une invitation aux journalistes insulté, les conviants à « un débat public ­contradictoire avec nos diffamateurs de ­Radio France sur une chaîne comme BFM qui n’appartient pas au gouvernement ».

Monsieur Mélenchon a été soutenu par ces proches. Le député France Insoumise du Nord, Ugo Bernalicis, a ainsi déclaré : « Il y a des gens qui agissent délibérément contre nous avec des informations fausses ». Manuel Bompard, possible tête de liste France Insoumise aux élections européennes de l’année prochaine, a également soutenu le député de Marseille : « On n’a pas souhaité cette escalade, mais on ne va pas laisser ces mensonges sans aucune réaction ».

De son côté le ­syndicat SNJ-CGT de Radio France a réagi déclarant : « En choisissant l’invective, Jean-Luc Mélenchon a choisi de se placer sur le terrain du pourrissement »,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.