La France, toujours en proie au terrorisme

Vendredi 24 mars, la France a, une nouvelle fois, été la cible du terrorisme. Un individu radicalisé et fiché S a assassiné quatre personnes, dont un lieutenant-colonel de gendarmerie, Arnaud Beltrame. 

Dans le département de l’Aude, plus précisément à Carcassonne et à Trèbes, la fin de la semaine a été ponctuée d’un nouvel incident dramatique.

Dans un premier temps, Redouane Lakdim, assaillant djihadiste, s’en est pris à des automobilistes. A ce moment là, un mort était déjà à déplorer. Quelques minutes après, Redouane Lakdim s’est rend dans un supermarché de Trèbes, à quelques kilomètres de Carcassonne. Il y a pris en otage plusieurs personnes présentes dans le magasin. Il en assassinera trois.

Rapidement présentes sur les lieux, les forces de l’ordre ont mis en place un périmètre de sécurité très important, et de nombreuses perquisition ont eu lieux simultanément.

Les gendarmes, militaires et autres renforts ont pu faire un lien avec un individu et les événements dramatiques survenus. Redouane Lakdim, auteur présumé des attaques, était un individu radicalisé et fiché S. Selon les forces de l’ordre, il réclamait la libération de Salah Abdeslam, unique survivant des attaques sanglantes du 13 novembre 2015.

Pendant les négociations, un militaire a fait preuve d’un héroïsme sans nom et d’un immense courage. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a obtenu du terroriste qu’il le prenne en otage à la place des clients et employés présents dans le Super U. Blessé par les balles de Redouane Lakdim, il a été secouru lors de l’assaut du GIGN, mais en vain. Le militaire est décédé samedi à la suite de ses blessures.

La France entière a été émue par cet attentat, qui a coûté la vie à quatre citoyens. De nombreux hommages ont fleuri sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. “Quatre destins brisés. Celui d’un homme venu juste faire ses courses, de Jean, viticulteur à la retraite, de Christian, arrivé tôt, comme toujours, pour le chef boucher et d’Arnaud totalement engagé…au-delà de notre tristesse, notre lutte doit être implacable“, a ainsi déclaré Christophe Castaner, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre.

L’émotion a été d’autant plus vive avec le décès d’Arnaud Beltrame. Beaucoup de citoyens saluent le courage et l’héroïsme dont ce militaire a fait preuve.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le cœur lourd, j’adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la Gendarmerie de l’Aude“, a déclaré le Ministre de l’Etat Gérard Collomb. Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé qu’un hommage national lui serait rendu, décision saluée par la mère du militaire.

Trois jours après l’attaque terroriste, les enquêteurs sont en train de reconstituer le scénario, et enquêtent sur Redouane Lakdim, abattu par le GIGN lors de l’assaut final.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.