Pas d’appel pour Jacqueline Sauvage

Jacqueline Sauvage a fait savoir qu’elle ne ferait pas appel à la décision de la justice qui a refusé sa liberté conditionnelle, à la suite de la grâce présidentielle partielle accordée par François Hollande.

Jacqueline Sauvage a été condamnée à 10 ans de prison pour avoir assassiné son mari qui la battait, violait ses filles et a causé le suicide de son fils…

Après une vague de soutien, François Hollande avait décidé de lui accorder une grâce présidentielle pour qu’elle soit placée en liberté conditionnelle, mais le Tribunal d’Application des Peines de Melun a annulé cette grâce.

Jeudi 18 aout, les avocats de la femme ont annoncé à l’AFP qu’elle ne ferait pas appel, étant “épuisée de l’acharnement judiciaire à son encontre”.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.