Anonymous : un hacker se réclamant du mouvement pirate le plus grand hébergeur du Dark Web

 

Le hacker KingNull, affilié à Anonymous, a piraté cette semaine Daniel’s Hosting, le plus grand hébergeur du Dark Web. Des milliers de sites web illégaux ont ainsi été mis hors ligne, et leurs données soustraites. Une aubaine pour les forces de l’ordre, qui pourraient mettre la main sur les individus malveillants.

7600 sites mis hors ligne

Selon Zdnet, un hacker qui se fait appeler « KingNull » vient de pirater les données sensibles de 7600 sites cachés Tor hébergés sur Daniel’s Hosting (DH), le plus gros fournisseur du Dark Web. Il a ainsi pu soustraire 3671 adresses e-mail, 7205 mots de passe, 8580 clés privées pour des domaines .onion. Selon l’entreprise « Under the breach », il s’agit de « données sensibles de gérants et d’utilisateurs de milliers de domaines du Dark Net ».

Ces données peuvent être très utiles dans le sens où elles pourraient permettre aux autorités policières et judiciaires de mettre la main sur les individus malveillants propriétaires ou gestionnaires de ces sites web, via lesquels s’opèrent des trafics de drogue, de marchandises illégales et bien pire. Cependant, Daniel’s Hosting héberge aussi des sites web politiques ou dissidents, dont les identités risquent d’être révélées. Ce qui pourrait leur faire courir un grand danger…

Anonymous avait déjà frappé le Dark Web en 2013

Le 10 mars dernier, KingNull s’en était pris à une base de données comprenant les données sensibles de plusieurs millions de sites cachés Tor, toutes dévoilées. Le hacker revendique son affiliation au collectif Anonymous, qui a repris du service ces derniers jours avec la mort tristement symbolique et très médiatisée de George Floyd, à Minneapolis (dans le Minnesota, aux États-Unis). Ce célèbre groupement de hackers a divulgué des informations sur la police de la ville américaine.

En 2013, les Anonymous avaient déjà réussi un gros coup en piratant le plus grand hébergeur web Tor de l’époque : Freedom Hosting. Le collectif voulait dénoncer les activités pédopornographiques de nombreux sites hébergés sur ses serveurs.

L’activité sur le Dark Web en forte augmentation

DH a averti ses utilisateurs concernés par le piratage qu’ils devaient immédiatement changer le mot de passe divulgué par le hacker. Pour l’instant, l’hébergeur n’a pas donné de date fixe pour relancer le service. Notons que le Dark Web représente la partie cachée d’internet, dont les sites ne sont pas référencés sur les moteurs de recherche. On y trouve notamment de nombreuses plateformes de trafic de drogues, d’êtres humains ou de sites pédopornographie. Malgré les efforts d’Interpol, Europol ou du FBI, l’activité sur cette « toile sombre » ne cesse d’augmenter au fil des années. Selon les analystes de Crystal Blockchain, le volume total de Bitcoin transféré sur le Dark Web a augmenté de 65% au premier trimestre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.