Coronavirus : l’impact sur l’économie européenne s’attenue

 

Selon les premiers résultats des enquêtes d’IHS Markit publiés ce jeudi, l’impact dévastateur de la pandémie de coronavirus sur l’économie de la zone euro s’est un peu atténué ces dernières semaines. Ce, grâce à l’allégement des mesures de confinement en vigueur pour contenir la propagation de la maladie.

L’indice PMI composite remonte à 30,5 en mai

Les effets dévastateurs de la pandémie du coronavirus se sont amoindris ces dernières semaines, grâce à l’allégement des mesures de confinement adoptées dans plusieurs pays. C’est ce qu’indiquent les premiers résultats des enquêtes d’IHS Markit auprès des directeurs d’achats. D’après cette étude, l’indice PMI composite, considéré comme un bon baromètre de l’évolution globale de l’activité économique, est remonté à 30,5 ce mois-ci après 13,6 en avril, son plus bas niveau historique. Il est nettement meilleur qu’attendu puisque les économistes interrogés par Reuters l’attendaient à 25,0. Cependant, il reste loin du seuil de 50 au-dessus duquel il traduirait une croissance de l’activité.

« Le PIB du deuxième trimestre devrait enregistrer une chute d’environ 10% par rapport au premier »

L’indice PMI flash des services remonte lui à 28,7 après 12,0 en avril, dépassant également le consensus Reuters, qui le donnait à 25,0. Quant à l’indice du secteur manufacturier, il ressort à 39,5 après 33,4 en avril et 38,0 attendu par les économistes. « La zone euro a subi une nouvelle chute de l’activité des entreprises en mai mais les résultats de l’enquête incluent au moins des signes rassurants suggérant que la crise a probablement touché son point bas en avril », commente Chris Williamson, chef économiste d’IHS Markit. « Le PIB du deuxième trimestre devrait enregistrer une chute sans précédent, d’environ 10% par rapport au premier, mais la hausse des PMI conforte le scénario selon lequel la contraction devrait encore s’atténuer avec la poursuite de la levée des mesures de confinement à l’approche de l’été », ajoute-t-il.

L’activité se redresse un peu en Allemagne et au Royaume-Uni

En Allemagne, la contraction de l’activité du secteur privé a ralenti en mai avec l’assouplissement des mesures de confinement, soulignent encore les premiers résultats de l’enquête d’IHS Markit. Toutefois, la première économie de la région reste loin d’un retour à la situation d’avant le choc du confinement. Enfin, l’économie britannique a commencé à se stabiliser en mai après la chute brutale subie en avril en raison du confinement. Néanmoins, elle reste également en proie à une contraction marquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.