Les perdants et les gagnants de la crise sanitaire

Un an après que la crise sanitaire du Covid-19 a eu un impact sur les marchés mondiaux, la perspective d’un changement fondé sur les vaccins est en train de donner espoir aux perdants de la crise. 

En 2020, le commerce a perdu une partie de son éclat au cours des derniers mois. Les actions de sociétés comme Zoom, Netflix et Amazon sont à la traîne par rapport au marché. Par ailleurs, les estimations de Wall Street n’ont pas bougé pour Zoom depuis des mois et l’action se négocie environ 27% en dessous de son sommet de 2020. Delivery Hero est environ 16% en dessous du pic de janvier 2020.

Cependant, certains des gagnants de la pandémie ont continué de prospérer. La société de paiement Adyen NV, qui a bondi de plus de 160% en 2020 et l’opérateur de casino en ligne suédois Evolution Gaming Group AB, qui a presque triplé sa croissance l’année dernière, ont continué à atteindre des records presque quotidiennement. La société allemande HelloFresh SE en est une autre qui a continué a percevoir des gains en 2021.

Vivendi, le groupe de médias et de divertissement présidé par Arnaud de Puyfontaine, a pu surmonter la crise. Il a obtenu un bénéfice net de 757 millions d’euros au semestre 1 de l’année 2020 contre un total de 520 millions au premier semestre 2019. “Les trois secteurs qui ont été touchés par la crise sanitaire très directement ont été ceux ayant trait à la distribution physique de nos produits, aux activités publicitaires […] et aux activités “live events” avec tous les festivals et l’Olympia“, a déclaré Arnaud de Puyfontaine.

Que pensent les investisseurs de la crise sanitaire ?

En effet, les investisseurs parient que la demande accrue des acheteurs en ligne survivra à la pandémie. Les détaillants exclusivement numériques comme EBay aux États-Unis continuent de surperformer en 2021. Le secteur des voyages et des loisirs a fait un retour en force. Cependant, de nombreux groupes comme les compagnies aériennes ainsi que les chaînes de cinéma restent bien en dessous des niveaux d’avant la pandémie.

De plus, Les investisseurs parient que la demande refoulée entraînera une augmentation des revenus et des bénéfices. En Europe, les experts estiment que la reprise des voyages et du tourisme en 2021 pourrait aider les actions des compagnies aériennes. A titre d’exemple, la compagnie à bas prix “Ryanair” pourrait récupérer toutes leurs pertes dues à la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.